Lettre Ouverte au Maire de Trèbes

COMME PROMIS Voici notre lettre ouverte au maire de Trèbes ,  suite à notre réunion publique à propos de l’insécurité dans notre ville. Une copie a été adressée à Mr le Préfet de l’Aude et Mr le procureur de la République.

Elle a été également distribuée dans vos boites à lettres! 

Pour voir la lettre en PDF Cliquez ICI

 

lettre ouverte vieux village1lettre ouverte vieux village2

Publié dans à Trèbes, Accueil, Actualité | Laisser un commentaire

Nous voilà… enfin écoutés !!

20368977_1953595424909704_1588803383129191239_o

J’ai plusieurs fois alerté lors de conseils municipaux du danger que faisait encourir, en cas de crue, l’état de l’Aude et des berges aux abords du pont et que “si rien n’est fait on ira un de ces jours récupérer le camping et son directeur à Coursan”.
Enfin, une fois n’est pas coutume, le maire a entendu notre mise en garde et fait appel aux services compétents !
Christophe Barthès

Publié dans Accueil, Nous Voilà... | Laisser un commentaire

Nous voilà… intrigués !!

BIZARRE ! BIZARRE !
Alors que la mairie est toujours prête à communiquer rapidement sur tout et n’importe quoi, et clame sa « transparence » à tout bout de champ… SILENCE RADIO au cours du dernier conseil municipal en juin et ailleurs… sur cette nouvelle association « Trèbes en fête(s) » pourtant déclarée en préfecture au 11 avril 2017 et dont l’objet précise «… en liaison avec la municipalité ».
Elle sert à quoi ? Elle a quelle subvention ? Qui est-ce ?
Certainement une équipe de petites jeunes reconnaissantes et toutes dévouées à monsieur le maire, pour apporter du sang neuf aux festivités de la ville !
Suite au prochain épisode !

20017590_1948087422127171_6119272044591452993_o

Publié dans à Trèbes, Accueil, Actualité, Nous Voilà... | Laisser un commentaire

Réunion publique du 12 Juillet

NOUS, NOUS DONNONS LA PAROLE AUX TREBEENS
Informé de la tenue de notre réunion publique le maire a tenté de maîtriser la communication à propos de l’insécurité avec une conférence de presse précipitée. Mais ce sont les Trébéens qui prennent la parole et disent la réalité !

19989594_1946789765590270_1037321089853659105_n

Publié dans à Trèbes, Accueil, Actualité | Laisser un commentaire

Réunion Publique

reunion juillet2017 (002)

Publié dans à Trèbes, Accueil, Actualité | Laisser un commentaire

Dernière ligne droite, prêts pour le 1er tour !

18951402_1896141740602719_2838873927787210790_n

Publié dans à Trèbes, Accueil, Actualité | Laisser un commentaire

Christophe Barthès, « une opposition face aux satellites d’En Marche »

Article paru dans l’Indépendant du 6 Juin

indep

Publié dans à Trèbes, Accueil | Laisser un commentaire

Votre candidat aux législatives : Christophe BARTHÈS (1e circo)

Chers amis,

Il est grand temps. Grand temps de mettre fin au kidnapping de notre département par les socialistes il y a déjà 100 ans. L’Aude mérite tellement mieux que cela !

Vous aurez, les 11 et 18 Juin, la possibilité d’enfin pouvoir tourner cette page et de mener à l’assemblée nationale un député patriote, enraciné, neuf.

Paysan comme mon père, mon grand-père et toutes les générations avant-eux dans ce département, connaissant les réalités de notre territoire, j’aurai à cœur de défendre les petits, cette France des oubliés que les professionnels de la politique ont bien trop longtemps délaissée.

Les nôtres avant les autres ! Je me battrai sans relâche pour que nos jeunes puissent enfin retrouver l’espoir de réussir leur vie et fonder une famille sereinement. Je n’oublierai pas non plus nos anciens, cause qui me tient à cœur depuis des années, qui doivent pouvoir profiter des fruits d’une vie de labeur.

Enfin, étant moi-même vigneron, je connais les difficultés qu’ont les gens de la terre à vivre de leur métier, ces derniers étant pour la plupart obligés de faire travailler leur femme pour survenir aux besoins de leur foyer. Il n’est plus admissible qu’en France, plus d’un agriculteur se suicide tous les deux jours, ne parvenant plus à joindre les deux bouts. Une grande politique agricole Française associée à un patriotisme économique est plus que nécessaire pour sauver nos paysans, autrefois fierté et fleuron de notre Nation.

Je compte sur vous comme vous pourrez compter sur moi !

  • Biographie :

Christophe Barthès est né à Carcassonne en pleines vendanges en octobre 1966. Père de deux enfants dont il a obtenu la garde à son divorce, il connaît la difficulté de nombre de pères qui se battent au quotidien pour ce droit.

Fils et petit-fils de paysan depuis plusieurs générations à Trèbes du côté paternel, il est, du côté maternel, descendant de pieds-noirs espagnols partis sur la terre d’Algérie à la création de ce beau département Français.
Agriculteur et vigneron de terrain ayant repris le domaine familial, en conversion bio sur une partie de la propriété depuis quelques années, il connaît les difficultés du monde agricole qu’il subit et vit au quotidien comme tant d’autres oubliés de la ruralité.

Engagé très tôt en politique auprès de ses parents, c’est tout naturellement qu’il milite d’abord au RPR avant de rejoindre Charles Pasqua lorsqu’il prend position contre le traité de Maastrich
Après avoir voté aux deux tours de la présidentielle de 2002 pour Jean-Marie Le Pen, c’est en 2007 qu’il décide d’adhérer au Front National.

Ayant participé à plusieurs élections locales, il est élu conseiller municipal et chef de file d’opposition de Trèbes en 2014 puis conseiller régional d’Occitanie en 2015 après avoir été nommé secrétaire départemental du Front National de l’Aude en juin de la même année.

C’est avec honneur et fierté qu’il représentera la première circonscription de l’Aude pour ces élections législatives 2017 avec l’ambition de rendre la parole au peuple oublié de ce département sinistré qu’il affectionne tant.

Publié dans à Trèbes, Accueil, Actualité | Laisser un commentaire

Plus que jamais la 1ère force d’opposition départementale et nationale !

screenshot_20170509-144620_1

Chers amis,

Dimanche dernier, les Français ont élu Emmanuel Macron Président de la République. J’ai bien peur qu’ils ne se réveillent avec la gueule de bois prochainement lorsqu’ils se rendront compte qu’ils ont désigné le digne héritier de François Hollande.

Nous devons garder espoir en l’avenir. Si certes nous ne sommes pas parvenus à convaincre une majorité de nos compatriotes, les résultats sont encourageants : Marine recueille le suffrage de près de 11 millions d’électeurs, réalisant ainsi le meilleur score réalisé dans toute l’Histoire de notre mouvement.

Nous obtenons près de 45% des suffrages dans notre département de l’Aude, encré Historiquement à gauche depuis un Siècle. C’est incontestable : des digues ont sauté et nous sommes incontestablement la première force politique d’opposition.

Je tenais par ailleurs à remercier chaleureusement tous nos militants qui étaient sans relâche sur le terrain pour coller, tracter, boîter, bref, convaincre nos concitoyens.
Napoléon Bonaparte disait que « Le dévouement à la patrie est la première des vertus ». Je pense que vous en avez donné l’exemple lors de cette campagne et nous pouvons en être fiers.
Le Parti Socialiste sort de cette présidentielle en état de mort clinique en ne parvenant pas à franchit la barre des 7%, aussi bien au niveau national que local.
Le parti des « Républicains » a vendu son âme le 23 avril à 20h05 en soutenant sans aucune réserve le candidat de François Hollande, trahissant ses électeurs.
Le paysage politique Français est à l’aube d’un grand bouleversement.
J’en appelle aujourd’hui au rassemblement de tous les patriotes, quel qu’ait été leur parcours, pour construire et consolider ensemble la première force d’opposition face aux puissances mondialistes incarnées aujourd’hui par Emmanuel Macron et ses soutiens.
 
La bataille continue dès aujourd’hui, veille des élections législatives, pour mener à l’assemblée Nationale le plus grand nombre de députés patriotes.
 
Je compte sur vous comme vous pourrez compter sur moi !
Amitiés,
 
Christophe Barthès
Publié dans à Trèbes, Accueil, Actualité | Laisser un commentaire

Trèbes : descente au bar à chicha

J’avais soulevé le problème lors des questions diverses d’un conseil municipal. Preuve que les membres d’opposition Trèbes RBM sont utiles à nos concitoyens!

L’indépendant du 28 Avril 2017:

le-bar-a-chicha-a-baisse-le-rideau-depuis-plusieurs-jours_912506_657x658p

Depuis quelques semaines, les riverains d’un bar à chicha, ouvert depuis le mois de juillet dernier et installé au n° 20 de l’avenue des Capucins, ont retrouvé une certaine quiétude après la fermeture « forcée » de l’établissement suite à une descente des forces de l’ordre. Il faut dire que de nombreuses nuisances avaient été dénoncées par ces riverains excédés.

  • Coopération de plusieurs services

Selon nos informations, c’est le vendredi 31 mars dernier, vers 21 h 30, que cette opération de police a eu lieu, sous la direction de Stéphane Cario, commandant de la compagnie de gendarmerie de Carcassonne.
Au niveau du dispositif de contrôles, plusieurs unités ont été engagées, avec des militaires de la communauté de brigades de Trèbes, mais aussi du peloton de surveillance et d’intervention de la gendarmerie (Psig) et de la brigade de recherche. Sans oublier le service des douanes de Carcassonne et les agents de la police municipale de Trèbes.
Lors de cette descente en règle, la bonne coopération de ces services a permis de relever une quinzaine d’infractions à l’encontre de l’établissement. D’après les renseignements que nous avons pu obtenir, 1,5 kg de tabac sans aucune facture d’achat a notamment été saisi… En sachant que la réglementation pour les bars à chicha oblige leur gérant à s’approvisionner en tabac dans le bureau le plus proche.
Absence de fumoir clos et distinct
Du tabac obtenu de façon illégale, auquel s’ajoutent des infractions telles que l’absence d’affichage d’interdiction de fumer ou de protection des mineurs, l’invitation à consommer du tabac, la non-conformité de l’extracteur de fumée, l’absence d’un fumoir clos et distinct, ou encore une sortie de secours inopérante… Âgée d’une vingtaine d’années, la gérante a été invitée à se rendre à la gendarmerie pour s’expliquer, tout comme le propriétaire des murs.
Pour l’heure, l’enquête judiciaire suit son cours, avec un rapport qui devrait être remis au procureur de Carcassonne et aux services de la préfecture, en vue d’une éventuelle fermeture administrative. En attendant, la gérante a d’ores et déjà décidé de fermer l’établissement.

Publié dans à Trèbes, Accueil, Actualité | Laisser un commentaire